Les brèves de Meroux de novembre 2015

Le mot du Maire

Chères Meroutaines, chers Meroutains,

Du 30 novembre au 11 décembre prochain, se tiendra, à Paris, la COP 21 appelée aussi « Conférence Paris Climat 2015 ». Pour les 194 pays représentés, quasiment toute la planète, l’enjeu est de taille : prendre, sans tarder, toutes les dispositions pour que la hausse de la température moyenne sur notre planète ne dépasse pas 2 degrés d’ici la fin du siècle.

Actuellement, 146 pays ont fait des propositions qui ne permettent pas d’atteindre cet objectif. Il faut aussi naturellement compter avec la hausse de la population mondiale.

Pourquoi est-ce que je vous parle de cet évènement qui concerne essentiellement des décisions politiques prises par les états? Parce que je pense que nous devons, et que nous pouvons, tous contribuer, chacun à notre niveau, aux efforts à faire pour protéger la planète. Les tsunamis, les tempêtes, les sécheresses, les canicules… sont amplifiés par les actions déraisonnables des hommes.

Depuis 18 mois, la commune fait des efforts constants de maîtrise de sa consommation d’énergie. Il y a un intérêt économique de maîtrise de nos dépenses, mais aussi et surtout écologique. Par exemple, pour l’éclairage public, nous avons installé, sur la quasi-totalité des candélabres, des ampoules à très basse consommation et nous allons, dans les prochains mois, piloter l’ensemble du réseau communal par des horloges astronomiques qui déclencheront l’éclairage et l’extinction quand cela sera strictement nécessaire. Le lavoir, l’hiver, est désormais moins éclairé qu’à la belle saison. Nous limitons la température de chauffage dans les bâtiments publics. Nous essayons aussi, pour nos achats, chaque fois que cela est possible, de privilégier les circuits courts, pour éviter de longs transports générateurs de CO2. Nous trions nos déchets et nous avons déjà considérablement réduit le volume de nos déchets ménagers. Nous savons que nous avons encore des progrès à faire pour être plus vertueux. C’est une de nos priorités.pour lire la suite =>

Les commentaires sont fermés.